Artériopathie oblitérante des membres inférieurs

0
74

ÉPIDÉMIOLOGIE :

  • 2 à 3 % hommes, 1 à 2 %femmes après 60 ans
  • Asymptomatiques : 10 à 12% + 65 ans
  • Facteurs de risque : Tabagisme, diabète +++

TABAC :

—> Facteur de risque n=1 dans l’AOMI retrouvé dans chez 90% des patients avec une claudication < 75ans

Incidence de l’artérite / an pour 1000 dans une étude prospective parisienne (La prévention cardiovasculaire. P Ambrosi)

Facteurs de risque de progression de l’AOMI :

(TASC, J Vase Surg, 2000)

AUTRES ÉTIOLOGIES :

1- Les maladies inflammatoires :

  • La thrombo-angéite oblitérante ou maladie de Buerger.
  • La maladie de Takayasu.
  • Les collagénoses (la périarthrite noueuse (PAN), le lupus érythémateux disséminé (LED) et la maladie de Horton).

2- Les causes infectieuses :

  • La syphilis.
  • La rickettsiose.

3- Les troubles de la viscosité sanguine :

  • polyglobulie
  • thrombocytose

Identification du stade de l’AOMI :

  • Dépistage : palpation, IPS
  • Claudication
  • lschémie

Classification de Leriche et Fontaine :

  • Selon la gravité clinique (liée au niveau et au degré de l’obstruction artérielle, et au développement plus ou moins important de la circulation collatérale)

Stade I : asymptomatologie, mais abolition d’un ou plusieurs pou Is traduisant l’oblitération d’un ou plusieurs tronc artériels

Stade II : ischémie musculaire à l’effort, se manifestant par la claudication intermittente à la marche., le débit sanguin artériel au repos est suffisant.

Stade III : ischémie tissulaire permanente. Le débit au repos est  » limite »

Stade IV : ischémie évoluée avec troubles trophiques et gangrène.

  • ischémie d’effort asymptomatique : IPS < 0,9 ou abolition de pouls sans manifestations cliniques d’ischémie
  • ischémie permanente chronique : association de douleurs de décubitus ou de troubles trophiques depuis au moins 15 jours avec une pression artérielle systolique inférieure à 50 mmHg à la cheville ou à 30 mmHg à l’orteil.

* L’ischémie aiguë d’un membre correspond à une altération brutale de sa perfusion, mettant en jeu sa vitalité immédiate.

—> hospitalisation pour les 2 derniers

Diagnostic :

Le Terrain :

  • Profession, activité physique.
  • Intoxication alcoolique souvent associée au tabac.
  • Autres facteurs de risque CV

DOULEUR :

  • Douleur d’effort (crampe musculaire),
  • Claudication intermittente (douleur à la marche) La distance de marche pour laquelle survient une douleur, appelée « périmètre de marche », est un indicateur de l’évolutivité de la sévérité lésions.
  • Des douleurs de décubitus.
  • Des douleurs permanentes, souvent nocturnes.

– À un stade plus avancé, il peut exister des nécroses, des ulcères de jambe

Index de Pression Systolique IPS :

0.9 < IPS <1.3 : état hémodynamique normal
0.75 < IPS < 0.9 : artériopathie bien compensée
0.4 < IPS < 0.75 : artériopathie moyennement compensée
IPS < 0.4 : retentissement hémodynamique sévère

HISTOIRE NATURELLE :

Pronostic en fonction de la localisation

*Les localisations proximales aorto iliaques ont un pronostic général plus mauvais (2,5 à 3,5 fois plus d’évts CV)

*Les lésions distales ont pronostic local plus grave, plus d’amputations

Examens complémentaires :

Échodoppler évaluer la sévérité des lésions et leur localisation en vue d’un geste thérapeutique1.

Artériographie : Réservée aux patients pour lesquels une revascularisation chirurgicale est envisagée.

Angioscanner et angio-IRM

BILAN LÉSIONNEL :

– Biologique
– ECG systématique
– Dépistage systématique des lésions carotidiennes

Prise en charge thérapeutique d’un patient asymptomatique ou au stade d’ischémie d’effort :

OBJECTIFS :

  • Prévenir le risque de complications cardio-vasculaires et d’accidents thrombotiques.
  • Freiner ou stabiliser l’évolution de la maladie athéromateuse (extension locale et à distance).
  • Obtenir une amélioration fonctionnelle pour augmenter la qualité de vie.

Modifications du mode vie :

  • Tabagisme.
  • Diabète.
  • Réduction pondérale.
  • Marche et exercices physiques Systématique, quotidienne > 30 mn

INTERVENTIONS MEDICAMENTEUSES :

  • Antiagrégants
  • Statine
  • IEC

Cours du Dr S. Bensalem – Faculté de Constantine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here