Arthrite septique (conduite à tenir)

0
7570

I- Définition :

Arthrite d’origine infectieuse, présence d’un microbe au niveau articulaire, elle n’est pas réactionnelle. Fait le dg différentiel avec le RAA où l’arthrite est secondaire à un mimétisme moléculaire

II- Épidémiologie :

Peut toucher tout le monde
– Contamination directe : fracture ouverte, arthroscopie, injection intra-articulaire
– Contamination indirecte : sepsis
– Terrain d’ID : diabète, CTC au long cours, VIH… favorise l’infection

III- Clinique :

– Les bactéries : staph (+++) porte d’entrée cutanée, strepto (ORL), pneumocoque, BGN (infection urinaire), entérobactérie
– Peut être secondaire ou à l’origine d’un sepsis
– Tb clinique : début brutal, fièvre oscillante, AEG, ADP-SPM (+/-)
– Ça touche surtout les grosses articulations : surtt le genou
– Genou tuméfié, DLR, chaud,mouvements limités parfois même une impotence fonctionnelle -La DLR est pulsatile, intense et permanent
– A l’examen clinique : les éléments déjà vus, recherche de la porte d’entrée (PE) pour orienter le dg vis-à-vis de la bactérie en cause, confirmer ou infirmer l’ateinste mono-articulaire, il faut toujours évaluer l’articulation contro-latérale
– Bilan lésionnel : atteinte primaire ou secondaire, PE, mono/multi-articulaire
Un examen physique complet est obligatoire
– Rechercher les ATCD d’arthrite : différencier d’un RAA, lupus ou association (Il faut faire attention : car si considérée comme secondaire à un lupus pré-existant et traitée comme telle favorise l’aggravation par immuno-depression)
– Si suspicion d’une arthrite septique :
+ Hospitalisation obligatoire
+ Mise en condition
+ Ponction articulaire : pour étude bactériologique, peut être effectuée sous écho si articulation profonde ou ponction difficile, le prélèvement doit être envoyé dans l’immédiat au laboratoire tout en précisant la PE si retrouvée
+ Prélèvement au niveau de la PE
+ Hémoculture au pic fébrile, CRP (à 3 chiffres), VS, Rx
+ Selon le Tb : ASLO, parasito des selles, ECBU…
+ ATBpie dès le premier jour pour éviter la destruction articulaire et la diffusion systémique

IV- Traitement :

– ATBpie à large spectre et synergique (les anciennes molécules sont à utiliser au premier plan)
– Immobiliser le genou par gouttière plâtrée
– ATB : oxacilline en IV + aminoside (3-5j) → apyrexie : poursuivre le TRT en attendant la batério
– Redressement de la thérapeutique en fonction de l’état clinique (bonne réponse ou nn) et en fonction de la bactério
– Si le patient répond bien et que la bactério revient en faveur de la bactérie visée : TRT 21j en IV puis piostacine par VO pdt 2-3mois

Autres germes :
– Strepto : TRT du point de départ pdt 6 semaines
– TBC : TRT selon le programme nationnal pdt 6mos voire 12mois. Quand l’articulation est périphérique : 9 mois
– Germe inhabituel : TRT de ‘infection virale fait disparaitre l’arthrite

TRT de l’infection :
-Méningo : oligarthrite parfois polyarthrite
-Gonocoque :
Oligarthrite parfois polyarthrite
Lésions génitales
Lésions cutanées

NB : Sur le plan biologique : bilan infectieux, hépatique, rénal et hématologique (obligatoires)

Cours du Dr Boudersa – Faculté de Constantine