Dépistage des risques au cours de la grossesse

0
52

I- Introduction :

A- Définition :

La grossesse peut entraîner ou accompagnée de plusieurs risques, ce risque peut être maternel, foetal ou double.

Ces risques sont représentés :

Soit par une complication maternelle en rapport avec sa pathologie.

Soit par une complication foetale (souffrance fœtale, retard de croissance in utéro, mort in utéro).

Le risque, souvent prévisible au cours de la grossesse, doit être distingué de celui du travail, souvent inopiné et inhérent à tout accouchement.

B- Intérêt de dépistage des risques au cours de la grossesse :

Toutes les minutes une femme meurt d’une grossesse, soit environ 500000 morts par an (OMS), la mortalité maternelle en Algérie, encore mal connue, concerne environ 2000 femme par an soit 3 femme par jour.

Ce dépistage a pour objectif de détecter et d’évaluer tout risque compromettant la santé maternelle et infantile.

II- Facteurs de risque :

A- Eléments de l’interrogatoire :

1- Les facteurs individuels et sociaux :

Jouent un rôle important dans la genèse de l’accouchement prématuré.

  • Age : inferieur à 16 ans et supérieur à 40 ans.
  • La parité : primigeste ou grande multipare.
  • Le poids < 50 kg ou > 90 kg.
  • La taille :< 1.50m.
  • Conditions sociaux économiques : sous alimentation et la pauvreté.

2- Facteurs psychologiques :

Mal adaptation, refus de la grossesse, conflits conjugaux.

3- Facteurs familiaux et héréditaires :

HTA familiale, diabète, hémopathie, consanguinité, maladie héréditaire ou métabolique.

4- Antécédents maternels médicaux :

  • Toutes les affections préexistantes à la grossesse entraînent des risques d’aggravation de la morbidité périnatale, le bon déroulement de la grossesse dépond autant du traitement de la maladie en cause que de la surveillance prénatale, on recherche notamment :
  • Une cardiopathie, HTA chronique, diabète, affection respiratoire ou endocrinienne.

5- Antécédents gynécologiques :

  • Les cycles irréguliers (ayant comme conséquence la grossesse prolongée).
  • Les stérilités (grossesse induites).
  • Les curetages répétés (synéchie utérine).
  • Les interventions chirurgicales sur l’utérus qui sont à l’origine de risque potentiel de rupture utérine.

6- Antécédents obstétricaux et néonataux :

Le déroulement et l’issue des grossesses anterieurs, et particulièrement les accidents suivants :

  • Avortement spontané ou à répétition
  • Mort fœtale in utéro
  • Accouchement prématuré
  • Accouchement dystocique
  • Césarienne
  • Grossesse gémellaire
  • Macrosomie fœtale
  • Retard de croissance intra-utérin
  • Malformation fœtale
  • Anomalies chromosomique (trisomie21)
  • Maladies héréditaire et génétiques.
  • Ictère néonatal
  • Antécédent de mort née ou mort néonatale.

7- Les médicaments, toxiques, radiation et vaccination :

  • Des prises des médicaments pendant la grossesse (psychotropes, antituberculeux, antimitotiques…)
  • Tabagisme, la toxicomanie et l’alcoolisme.
  • Exposition à des radiations
  • Notion de vaccination contre indiquer pendant la grossesse (DT, anti hépatite B, anti rubéolique …)

B- Eléments de l’examen somatique et obstétrical :

Permet de découvrir :

1- Des maladies coexistant avec la grossesse :

  • Soit liée directement à l’état gravidique :
  • Soit préexistant à la grossesse ou survenant au cours de celle-ci et pouvant l’aggraver ou la compliquer, on recherche :
  • La toxémie gravidique : HTA est associée aux œdèmes des membres inferieurs et à une protéinurie.
  • Les affections sanguines : anémie, hémoglobinopathies, incompatibilité.
  • Les affections endocriniennes : diabète, endocrinopathies.
  • Les cardiopathies :
  • Les infections : infections urinaire, rubéole, toxoplasmose, listériose, hépatite, SIDA…)

2- Les complications survenant au cours de la grossesse :

  • Menace d’interruption précoce ou prématurée de la grossesse.
  • Les hémorragies génitales de la grossesse : les avortements, les grossesses molaires, insertion basse du placenta, l’hématome retro-placentaire ou une rupture utérine.
  • La rupture prématurée des membranes.
  • Les discordances entre le volume utérin et l’âge gestationnel (hydramnios, grossesse multiple, mole hydatiforme, retard de croissance intra utérin.
  • La prolongation de la grossesse au delà du terme prévu.
  • Certains éléments obstétricaux comportant des risques rendant nécessaire une surveillance particulière (présentation du siège, transversale, défléchie,), (anomalies du bassin, malformation génitale, malformation fœtale, grossesse multiple, utérus cicatriciel).

C- Les examens complémentaires :

1- Biologie : permet soit de détecter certains affections, soit pour la surveillance.

2- Echographie : est d’un apport considérable dans certains pathologie gravidique et maternelle associes à la grossesse.

Facteurs héréditaires Risques potentiels
– HTA – Toxémie gravidique
– Néphropathie gravidique
– Eclampsie
– Diabète – Diabète gestationnel
– G Gémellaire – G Gémellaire
– Mal formation (père ou mère) – Mal formation à transmission héréditaire
Affections maternelles Risque potentiels
  • Cardiopathie
  • Affection respiratoire
  • Diabète
  • Hypothyroïdie
  • Hyperthyroïdie
  • HTA
  • Infections urinaires
  • Colique néphrétique
  • épilepsie
  • RCIU (retard de croissance in utéro)
  • Accouchement prématuré (AP)
  • RCIU
  • SFC (souffrance fœtale chronique)
  • Aggravation, risque malformatif, MFIU, macrosomie
  • Mortalité périnatale
  • Hypotrophie fœtale
  • HTA, RCIU, AP, SFC
  • AP, RPM
  • Malformations, spinabifida, aggravation
Facteurs sociaux Risque potentiels
  • Age et parité :

* Primipare < 16 ans > 40 ans
* Grande multipare

  • Poids

* < 10% du poids idéal
* < 90%

  • Taille < 1.50m
  • d’étude : bas niveau d’étude
  • Conditions sociaux économiques dur, pauvreté, hygiène défectueuse, malnutrition)
  • AP
  • AP, HTA, HRP (hématome retro placentaire), malformation fœtale, aberration chromosomique)
  • AP, anomalies de la présentation, placenta prævia ou accreta, rupture utérine
  • AP, RCIU
  • HTA, diabète, macrosomie
  • Hypotrophie fœtale
  • Rétrécissement pelvien
  • MFIU, AP
  • RCIU, AP
Facteurs gynécologiques Risque potentiels
  • Cycle irrégulier
  • Spanioménorrhée
  • Hyperandrogénie
  • Stérilité endocrinienne Malformation utérine
  • Fécondation in vitro
  • Stérilité masculine
  • Erreur du terme
  • Avortement
  • Avortement
  • Grossesse extra utérine GEU
  • Avortement, RCIU, AP
  • AP, avortement, RCIU
  • Avortement, malformation

D- Protocole de surveillance des GHR :

Le dépistage d’un GHR commence des la première consultation prénatale et se poursuit lors des consultations ultérieurs.

  • Une surveillance intensive peut parfois exiger l’hospitalisation en milieu spécialisé.
  • Une prise en charge multidisciplinaire est parfois nécessaire.
  • La liaison s’établira grâce au carnet de santé.
  • L’accouchement terminant une grossesse à risque, prévu comme pouvant être dystocique ou compliqué doit imposer une stricte vigilance et être pratiquer en milieu spécialisé, toutefois l’accouchement qui fait suite à une grossesse à risque peut se dérouler de façon eutocique.

Cours du Dr Chergui – Faculté de Constantine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here