Intoxication aux solvants

0
72

I- Définition :

  • Le solvant est une substance liquide capable de : dissoudre(dégraissage) / extraire (pétrochimie) / suspendre (peinture) des substances chimiques sans altérer leurs constitutions chimiques.
  • Leur utilisation en milieu industriel est large :

– Les travailleurs qui en font usage répété sans protection appropriée peuvent avoir des troubles de santé
– S’ils sont stockés dans des endroits clos sans aération ils peuvent être source d’explosion et d’incendie
– Ils peuvent entraîner la pollution de l’environnement (surtout par COV), et contaminer les sources hydriques

II- Propriétés physico-chimiques :

1- Polarité :

a- Solvants polaires : H20, alcool, acides, bases, cétones, éthers de glycol ou amines

b- Solvants apolaires lipophiles et hydrophobes : hydrocarbures aliphatiques, aromatiques et halogénés

2- Tension vapeur :

Très volatil : Tv > 50 hPa Volatil : 10 < Tv > 50 hPa Peu volatil : Tv < 10 hPa

NB : un COV (composé organique volatil) se caractérise par une Tv > 0,1 hPa

III- Utilisation :

Sont utilisés comme :

  • Dégraissants : nettoyage des tissus et des pièces métalliques.
  • Nettoyage à sec
  • Extraction des principes actifs en pharmacologie
  • Dans la fabrication de : Colles, Adhésifs, Peintures
  • Adjuvants et diluants : peintures et Vernis.
  • Décapants : élimination des peintures et des graisses.
  • Purifiant : en industrie pharmaceutique et en parfumerie.
  • Intermédiaire de synthèse pour la fabrication d’insecticides (surtt OP)
  • Anesthésiques : chlorofome

IV- Les composants :

1- Solvants organiques :

  • hydrocarbures aliphatiques saturés et insaturés : hexane, cyclohexane
  • Hydrocarbures aromatique : Benzène, xylène, toluène.
  • Hydrocarbures halogénés : chlore, brome, fluor
  • Alcools : Ethanol et Méthanol.
  • Cétones : Acétone.
  • Ethers.
  • Ethers de glycol
  • Esters

2- Non organiques :

  • dérivés nitrés
  • dérivés soufrés
  • dérivés azotés
  • produits aqueux

V- Toxicité :

1- Voies d’intoxication :

  • Respiratoire : inhalation de particules volatiles en suspension dans l’air.
  • Cutanée : Favorisé par la liposolubilité de ces substances.
  • Digestive : souvent accidentelle.

2- Diffusion :

  • Les solvants sont fixés sur les tissus (riches en graisses) et ensuite métabolisés au niveau de foie.

3- Élimination :

– Air Expiré.
– Urines.
– Selles.

NB : le mercure n’est pas un solvant, l’eau est un solvant.

VI- Symptomatologie :

  • Certains symptômes sont communs à beaucoup de solvant avec des spécificités pour chacun des toxiques.

1- Intoxication aigue :

– La voie d’intoxication la plus importante en milieu de travail est la voie pulmonaire.
– Favorisée par les grandes affinités de ces toxiques pour les organes riches en graisse (liposolubilité).

  • Irritation massive des voies aériennes (bouche, nez, VRS et VRI) : Certains solvants libèrent des produits caustiques comme phosgène (chlorure de carbonyle) et l’HCI ce qui provoque un OAP lésionnel et une Insuffisance respiratoire aigue.
  • Altération du SNC : manifestation ébrio-narcotique (céphalées, nausée, ivresse, vertiges). En cas d’intoxication massive, l’évolution peut se faire vers un coma profond.
  • Atteinte cardiaque : les solvants halogénés sont responsables de troubles du rythme cardiaque (71 avec le nombre de chlore incorporés).
  • Atteinte cutanéo-muqueuse : irritation cutanée, brulure en cas d’exposition massive, conjonctivites (intérêtd’un lavage immédiat à l’eau courante).
  • Cytolyse, hépatite aigue
  • Insuffisance rénale anurique

2- Intoxication chronique :

  • Dermatoses chroniques : aspect lichénifié, crevasse touchant surtout les mains
  • Eczéma de contact : siégeant préférentiellement au niveau des parties découvertes : mains, visage très prurigineuse et kératosique érythémateuse.
  • Atteinte neurologiques : regroupées sous l’appellation de « psycho-syndrome aux solvants » il est fait de :

– Trouble du sommeil.
– Trouble de la mémoire.
– Irritabilité.

Ces symptômes sont révisables au début de l’intoxication

  • Névrite optique : disulfure de carbone
  • Hémato-toxicité : Aplasie médullaire (Benzène est interdit), méthomoglobinisant (dérivés nitrés)
  • Atteinte hépato rénale : IRC et IH cirrhose.
  • Effet sur la reproduction : précaution à prendre chez la femme enceinte (ABRT).
  • Cancérogénicité : hépatome, carcinome hépatocellulaire

NB : CMR (cancérigène, mutagène, reprotoxique)

VII- Prévention technique :

  • Assurer un bon étiquetage : un bon emballage et un stockage adéquat.
  • Procéder au remplacement des produits jugés très dangereux comme « Benzène ».
  • Travailler en vase clos.
  • Capter à la source les vapeurs à leurs émissions, les particules volatiles ou en suspension.
  • Assurer une bonne ventilation des locaux de travail.
  • Contrôler régulièrement les concentrations des toxiques dans l’air ambiant CMA au TLV.
  • Doter les travailleurs en équipements de protection individuelle (lunettes, gants, vêtements, chaussure…)
  • Séparer les vêtements de ville de ceux du travail.
  • Douches quotidiennes.

VIII- Prévention médicale :

  • Visite médicale a l’embouche : écarter rénale, hépatique, respiratoire, cardiaque, dermatologique, narco- dépendant.
  • Visite périodique : Examen neurologique et cutané.
  • Visite spontanée : rapporter les symptômes à leurs expos

Cours du Dr Boumendjel – Faculté de Constantine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here