Diagnostic des miliaires

0
328

I- Introduction :

1- Définition : opacité micronodulaire dont le diamètre est 1.5 ou 3 mm peuvent être localisées ou diffuses, avec des images réticulaires ou réticulo-nodulaires.

2- Circonstances de découverte : symptôme respiratoire ou au cours d’une maladie générale.

II- Dgc positif :

Radiologique

III- Dgc différentiel :

Fausses images de miliaire :

  • Erreur-Technique : Apnée, cliché ancien, l’expiration va majorer les images réticulo-nodulaire.
  • Obésité, grossesse.

IV- Dgc étiologique :

Nécessite un bilan soigneux, qu’il soit clinique, radiologique, profil respiratoire, voir même la biopsie pulmonaire.

1- Miliaire infectieuse :

– Tuberculose.
– Miliaire bactérienne : staph : aspect floconneux.
– Tableau de septicémie.
– Virose : nodule.
– Miliaire mycosique : peuvent se calcifier.
– Pneumocystose carinii.
– Chez l’ID (sida), évolution rapide, défaillance cardio-respiratoire.
– Sd de Loffler (taux sèche, hyper éosinophilie, images labile).

2- Miliaire mécanique :

– Poumon cardiaque : œdème, IVG, RM réticulo-nodulaire ( les bases sont plus perfuses que le sommet).
+ TRT : digitalique diurétiques, RM (auscultation).
– Hémosidérose ( secondaire au RM : ATED de RM, sub -OAP répétés ->image de miliaire.
– Granité post hémoptoïque.

3- Miliaire des affections malignes :

– Lymphangite carcinomateuse.
– Ostéosarcome : envahissement hématogène et lymphogène fait suite à l’hématogène
– Image de kc secondaire.

  • Miliaire.
  • Opacité-ronde unique.
  • opacité-ronde multiple.
  • Opacité-carcinose miliaire.
  • ADP.
  • Lymphangite.
  • Pleurale.

– Kc du sein, os,
– Kc de l’estomac, pancréas, larynx et bronches.
– Carcinose miliaire : image en lâcher de ballon.
– Maladie de HODGKIN associée a des ADP.

V- Conduite à tenir :

1- Tableau aigu : miliaire avec tableau aigu.

– Hospitalisation en pneumo ou en Réa.
– Miliaire aigue généralisée

  • fébrile => TBC.
  • Pa02, saturation, dyspnée.
  • Critères de gravité : respiratoires, cardiovasculaires
  • Clinique.
  • Para clinique.
  • 02thérapie.

– Chez l’adulte jeune : miliaire tuberculeuse
– Bilan d’extension
– Fond d’œil : HIC.
– PL en seconde position.
– Hémoculture.
– FNS .

2- Miliaire froide : (chronicité).

  • Miliaire fébrile ou en détresse respiratoire.
  • Fistule de l’ADP le plus souvent.

3- Miliaire tuberculeuse :

  • Adulte : généralisée : kc secondaire
  • Localisée : infectieuse, bactérienne ou virale.

4- Miliaire + ADP médiastinales :

  • TBC
  • Sarcoïdose
  • Hodgkin

5- Miliaire + silhouette cardiaque anormale :

  • RM, IVG

6- Miliaire + contexte professionnel :

  • silicone.
  • Asbestose.
  • Alvéolite allergique (poumon de fermier et d’éleveur d’oiseaux).

7- Miliaire très radio-opaque surtout au scanner :

  • Miliaire TBC calcifiée.
  • Hémosiderose idiopathique.
  • Cracinose kc secondaire, ostéosarcome.
  • Micro lithiase alvéolaire.

SI LE DGC N’EST PAS DOSE : DISCUTER LA BIOPSIE PULMONAIRE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here